COVID-19 : Mesures de reprises de l’activité

La fin du confinement se profile avec en ligne de mire actuelle le 11 mai prochain. Notre communiqué.

Cependant, la reprise d’activité demeure soumise à de nombreuses conditions pour les entreprises, dirigeants et salariés. Voici les principales directives du ministère du Travail pour vous permettre d’envisager la reprise plus sereinement.


 

1/ Les dispositions générales

Le gouvernement est en faveur d’une reprise de l’activité à partir du 11 mai. Le télétravail doit rester la norme pour les activités qui le permettent.

Pour les autres entreprises comme associations, le ministère du travail a publié une doctrine générale sous la forme d’un protocole de déconfinement. Les principaux points sont les suivants :

  1. Rappel des mesures barrières : se laver les mains, éternuer dans son coude, limiter les contacts physiques, …
  2. Recommandations d’occupation de l’espace : un seuil de 4 m² par personne est fixé pour garantir une distance minimale de 1 m entre chaque personne.
  3. Gestion des flux de personnes : il s’agit de mettre en place un plan de circulation garantissant une distanciation physique minimale. Il s’agit aussi d’organiser la réception du personnel sur le site. Ou dans les services devant recevoir des personnes (IT par exemple).
  4. Equipements de protection individuelle (masques) : Leur usage est une solution de dernier recours lorsque les mesures de distanciation ou d’organisation ne suffisent pas à garantir la sécurité.
  5. Les tests de dépistage : Ils sont réservés aux personnes présentant des symptômes ou ayant été en contact avec des personnes infectées.
  6. La prise de température : Un contrôle systématique est déconseillé à l’entrée des établissements, mais une auto-surveillance responsable et individuelle fortement encouragée.
  7. Nettoyage et désinfection : Si les locaux ne sont pas fréquentés depuis plus de 5 jours le protocole habituel est suffisant. Sinon, il doit être plus approfondi en fonction de votre activité.

 

2/ Les dispositions sanitaires spécifiques à chaque secteur

Il demeure complexe d’édicter des règles générales. Les activités, les métiers et les spécificités exposent de manièrent différente au Covid-19. Pour cette raison :

  1. Le ministère du Travail propose deux fiches détaillées sur la gestion des locaux communs et le travail dans l’intérim.
  2. Le ministère du Travail propose donc des fiches conseils métier par branche, mise à jour et disponible sur son site : ici.

 

3/ Les aides « prévention Covid »

L’Assurance Maladie propose des aides aux entreprises (1 à 49 salariés) et travailleurs indépendants dépendant du régime général.

Si vous avez investi, depuis le 14 mars, ou comptez investir dans des équipements de protection, vous pouvez bénéficier d’une subvention allant jusqu’à 50 % de ce montant.

Vous devez en retour bien matérialisé l’évaluation des risques dans votre entreprise / activité.

4/ Les reports d’échéances

Les possibles reports d’échéances sont encore nombreux suite à la reprise de l’activité. Voici les principaux : lien.